ARNs RyfA, une alternative pour combattre les bactéries résistantes

C. Dozois, INRS, CRIPA-FRQNT


Une petite séquence d'ARN régulateur, présente chez plusieurs bactéries problématiques comme les Escherichia coli (E. coli), serait responsable de gérer leur réponse aux stress environnementaux. Le professeur Charles Dozois de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), membre du CRIPA-FRQNT et le doctorant Hicham Bessaiah y voient une avenue intéressante pour mieux combattre les bactéries résistantes aux antibiotiques. Leurs résultats ont été publiés dans le journal PLOS Pathogens.



Le professeur Charles Dozois, spécialiste en microbiologie et immunologie, explique aussi l'impact de cette découverte en santé animale et salubrité alimentaire lors d'une entrevue balado diffusée de l'émission L'Heure de pointe Acadie et disponible sur cet hyperlien : https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/l-heure-de-pointe-acadie/episodes/552189/rattrapage-du-lundi-19-juillet-2021.




À la suite de ses travaux, l'équipe a observé l'effet de l'élimination de la séquence d'ARN régulateur Ryf A dans les infections urinaires liées à la présence d'E. coli. Difficile à traiter à cause de sa résistance aux antibiotiques, l'infection urinaire est l'une des infections les plus communes dans le monde en particulier chez les femmes. Les E. coli qui nichent dans l'intestin sans causer d'infection, peuvent parfois atteindre les voies urinaires, qui présentent un environnement plus acides et salé, ce qui requiert à ces bactéries de s'y adapter pour y survivre. Elles doivent donc résister à ce stress pour s'adapter afin d'infecter la vessie. « Sans la séquence d'ARN régulateur, la bactérie est plus sensible aux changements d'environnement et cesse d'être infectieuse », explique le doctorant.

Inhiber la séquence d'ARN

L'idée serait donc de bloquer cet ARN afin d'empêcher l'infection, dont les infections chroniques. Si elle résiste moins aux stress, la bactérie sera plus susceptible au système immunitaire de l'hôte. La régulation des systèmes permettant sa virulence sera également perturbée.

« Les personnes souffrant d'infections urinaires récurrentes doivent prendre des antibiotiques régulièrement. Cela mène à des résistances et limite les options de traitement, d'où l'importance de trouver des solutions de remplacement », rapporte le professeur Dozois.

Salubrité alimentaire

Cette relation entre la virulence et le stress va au-delà des infections urinaires. En effet, cette séquence d'ARN régulateur est présente chez plusieurs autres bactéries pathogènes importantes dont les Salmonelles, une bactérie responsable de toxi-infection alimentaires. Puisque de multiples fonctions semblent affectées par cet ARN, le groupe cherche à comprendre davantage le côté mécanistique de cette relation. Il pourra ensuite poursuivre la recherche sur les souches résistantes aux antibiotiques, et travaille déjà sur les souches infectieuses aviaires de E. coli afin que le projet élabore aussi des alternatives aux antibiotiques en santé avicole. En santé publique vétérinaire, une stratégie importante vise à développer des élevages sans antibiotiques exempts de certaines bactéries telles que les Salmonelles afin de garantir une excellente salubrité alimentaire des œufs et des volailles.


À propos de l'étude

L'article « The RyfA small RNA regulates oxidative and osmotic stress responses and virulence in uropathogenic Escherichia coli », par Hicham Bessaiah, Pravil Pokharel, Hamza Loucif, Merve Kulbay, Charles Sasseville, Hajer Habouria, Sébastien Houle, Jacques Bernier, Éric Massé, Julien Van Grevenynghe et Charles M. Dozois, a été publié dans la revue PLOS Pathogens. Le groupe de recherche a reçu un soutien financier du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et du Centre de recherche en infectiologie porcine et avicole subventionné par le Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies (FRQNT).


Photo : INRS Professor Charles Dozois, specialist in microbiology and immunology. (Credit: Christian Fleury) (CNW Group/Institut National de la recherche scientifique (INRS))


SOURCE Institut National de la recherche scientifique (INRS)

À l'affiche
Posts récents
Par tags
Nous suivre
  • Facebook Long Shadow
  • Twitter Long Shadow